A la rencontre d’une femme badass

Cinqmille est parti à la rencontre de Cassiopée Henaff, dite Cassi (ou même Chouquette comme dirait sa mère), la co-fondatrice du studio de podcast Ultra Vagues. Leur Podcast "Nos Femmes Wallonnes - Pourquoi les femmes sont-elles invisibilisées dans l'histoire" a été présenté le 15 mars au Delta.

Ultra Vagues est un studio qui lie les arts et les médias, sans tabou et avec toujours une petite touche bien badass, comme Cassi aime si bien le dire. C’est un projet qu'elle a lancé avec Héloïse Rouard, qu’elle a rencontré lorsqu'elles travaillaient toutes les deux chez Action Média Jeunes. 

Elles se sont rapidement rendues compte qu’elles travaillaient très bien ensemble et sont vite passées de collègues, à amies, à colocs. Cassi prend même Héloïse comme un modèle. Elles ont lancé UV ensemble après avoir répondu à un appel à projet pour un podcast sur les sexualités avec un grand S. Elles trouvaient ce travail des plus original et il répondait à leurs valeurs ainsi qu’à leurs questionnements. C’est ce qui leur à donné envie de foncer et de se jeter à l’eau. 

Cassiopée est une femme pétillante qui sait directement mettre les gens à l’aise. Sa bonne humeur et son rire sont des plus communicatifs. Si Héloïse est lion, Cassi, elle, est gémeau et, comme souvent avec ce signe, elle est quelqu’un qui change souvent d’avis et qui est ambivalente. Elle peut être très enjouée puis soudainement très triste. Mais elle a surtout ce côté très assumé, qui ne reste pas dans les carcans et qui casse les codes.

“Pour avoir un côté puissant, il faut cultiver son côté unique »

Le mercredi 15 mars, cette passionnée de narration documentaire était au Delta pour la Rencontre : « Pourquoi les femmes sont-elles invisibilisées dans l’histoire ? », un évènement lié au projet « Nos femmes Wallonnes », un podcast qui met en avant, lors de chacun des 10 épisodes, une femme peu connue voire totalement oubliée de l’histoire de la Wallonie. Des femmes qui ont été évincées par les hommes. Il y a également eu des tables rondes pour pouvoir se questionner sur cette fameuse question.

Toutes ces femmes courageuses ont beaucoup touché Cassi et Héloïse. Il y a Anna Boch, une peintre avant-gardiste mécène de Van Gogh, Léonie De Waha, une directrice d’école qui a consacré une grande partie de sa vie pour l’éducation des jeunes filles, ou encore Marie Mineur, cette militante du 19ème siècle secrétaire d’un mouvement anarchiste. 

Au niveau du contenu, Ultra Vagues ose tout avec différents types de projets et formats, comme avec le podcast "Xpériences" - dans lequel des personnes s’offrent à nous dans la plus grande des intimités en testant certaines pratiques liées à la sexualité, ou encore "Les Louves" qui nous fait nous interroger sur la représentation des violences sexistes et sexuelles.

En bref, Cassi et son équipe n’ont pas peur de faire bouger les choses et aimeraient tellement pouvoir rayonner dans des sphères qui ne les connaissent pas encore. Peut-être que Youtube leur permettrait d’étendre leur visibilité ; même si ça va sûrement demander beaucoup de temps, elles pensent vraiment à se lancer là-dedans.

« On est chacun unique, on s’enferme dans des rôles, projections et inspirations. Si on a envie de faire quelque chose, il ne faut pas se poser mille questions - et y aller. Tant que tu n’essaies pas, tu ne sais pas. Il faut faire de son unicité la différence qui va marquer les gens et en faire une force pour devenir Badass.”

Ultra Vagues – studio arts podcasts badass

Publié le 16 Mars 2023 par
Nikita VW

Tu vas kiffer aussi

il s'agit d'une illustration en noir et blanc représentant le visage d'une femme, Lutanda. Elle est sur un fond rayé jaune et blanc.

Lutanda, une artiste du Labo Astrid

On y voit un visage, celui de Félix, un artiste. C'est une illustration en noir et blanc sur fond rayé jaune et blanc.

Félix, un super artiste du Labo Astrid !

illustration d'une main qui ecrit les lettres "a b c d " à la plume, avec des décorations style enluminure autour

Retour dans le temps à la Société Archéologique de Namur

C'est une illustration signée Louie Dole en noir et blanc sur fond blanc et jaune qui représente Carine en train de sourire; Elle regarde droit face à l'objectif. Elle a des cheveux blonds et des yeux clairs.

Carine, une artiste peintre du Labo Astrid !

C'est une illustration en noir et blanc sur fond rayé jaune et blanc de Catherine. Elle porte un t-shirt rayé et manipule une plante. Elle a le regard porté vers la gauche et elle porte des lunettes. Elle a des cheveux courts foncés.

Jamu, une artiste fantastique du Labo !

C'est le visage de Mei illustré en noir et blanc sur un fond jaune et blanc. Elle pose sa tête contre sas main et regarde légèrement vers sa gauche. Elle a une expression sérieuse et quelques taches de rousseur. ses cheveux tombent, ils sont lachés.

Mei, la tatoueuse du Labo Astrid nous parle de son projet !

C'est le visage de Marie-Aude illustré en noir et blanc sur un fond jaune et blanc. Elle regarde droit devant elle et se bouche la bouche avec son index. Elle a les cheveux attachés derrière elle.

Marie-Aude, une artiste pluridisciplinaire du Labo Astrid !

Les 4 membres du groupe "Glauque" sont illustrés en noir et blanc sur un décor ligné jaune et blanc. Deux d'entre eux sont assis sur un canapé tandis que l'un est par terre. Le quatrième est assis sur le dossier du canapé.

Glauque, un groupe de musique à découvrir !

C'est une illustration en noir et blanc de Stan

Stan, un super occupant du Labo Astrid !

Illustration de mains qui dessinent des traits qui se transforment en partitions de musique. Le bâtiment du Delta est aussi représenté entre ces lignes. Il est écrit "Spotlight" au centre.

Spotlight : l'expo qui illumine le Delta !

Logo du The Extraordinary Film Festival

TEFF | Lettre d'amour à un festival d'utilité publique

DPleyel

Croqués par DAVELY | Le Duo Pleyel au Grand Manège